Après avoir questionné notre chère secrétaire du club dans la rubrique « Interview de… » au mois de juin.

Nous revoilà pour ce mois de juillet avec l’interview de Michel Jacquemettaz. On vous souhaite bonne lecture et un excellent été !

 

BC : Bonjour, peux-tu te présenter ?

M : Michel Jacquemettaz retraité, 70 ans.

BC : Quelle est ta fonction au Boxer Club Genève ?

M : Actuellement membre du comité et secrétaire aux membres pour le BCG.

BC : Tu es au Boxer Club depuis quand ?

M : Rentré au Boxer club Genève et Boxer club Suisse en 1980. Bientôt 30 ans de comité, tenancier du pavillon pendant 16 ans avec mon épouse, Président du club 5 ans et chef technique 2 ans, et toujours à disposition pour aider et conseiller un conducteur qui désirerait se lancer dans les concours canins.

BC : Pourquoi avoir choisi le Boxer ?

M : Pour son physique, son caractère donc comme chien de compagnie. Rapidement je me suis intéressé aux concours canins en admirant le travail des conducteurs anciens du club.

BC : Quel est ton parcours cynologique ?

M : Parcours avec 3 Boxers : les 3 ont passé leur sélection et également participé à des expos de beauté.

       1980/1991 Bahia, CUM III  ( Déf. ), chienne de catastrophe et piste de 6 heures

       1991/2001 Gitan, CUM III, piste 97 I et II

       2002/      Yang,  RCI III, CUM II, A2, Concours ATIBOX RCI et PISTE FCI I, II,  III

      Afin d’améliorer mes connaissances j’ai participé à des stages et des cours en Suisse et à l’étranger.

BC : Quelle est ta discipline / activité préféré en cyno et pourquoi ?

M : Je pense la discipline RCI, permettant les concours à l’étranger et  l’ATIBOX. Enfin de carrière du chien, je pense que le travail de pistage  est idéal.

BC : Ton plus beau souvenir avec un Boxer ?

M : Les trois chiens m’ont apporté des souvenirs différents.

       Bahia avec sa portée et les recherches en catastrophe.

       Gitan avec ses trois titres de champion Suisse en travail.

       Yang avec ses concours Atibox à l’étranger  souvent accompagné par des membres du club.

BC : Quel futur vois-tu pour le Boxer en Suisse ?

M : Principalement en Suisse Romande : le problème des gros chiens,  les gens n’ont plus la motivation. Les nouvelles méthodes d’éducation dans les cours  obligatoires ( on ne forme plus de moniteurs pour cette discipline sportive) donc,  je ne pense plus voir de Boxers dans les concours de travail à haut niveau.

BC : Un conseil pour un futur propriétaire de Boxer ?

M : Le Boxer est un chien puissant, très dynamique, mais très à l’écoute si on s’intéresse à lui. Il est donc nécessaire dès son plus jeune âge ( 3 mois ) de le socialiser et de suivre des cours d’éducation afin d’éviter des problèmes par la suite.

BC : Quels sont les futurs projets que tu aimerais développer pour le Boxer Club Genève ?

M : Un projet ? Non , mais plutôt un rêve, le retour d’un Team dans une discipline de travail  quelle qu’elle soit. Il ne faut pas oublier que le Boxer fait partie des chiens d’utilité.

 

Ce fût un plaisir d’avoir Michel Jacquemettaz pour cette interview. Merci pour l’interview et on te souhaite une bonne continuation au sein du Boxer Club Genève.

Michel Jacquemettaz avec Yang

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire